Articles Excursions et randonnées

Sentier Cottonwood: entre fleurs et ruisseaux

7 août 2017
Sentier cottonwood

Pour notre deuxième journée dans le parc national de Kluane, nous nous sommes fait recommander une partie du sentier Cottonwood. Ce parcours nous donnait l’occasion de dormir sur les berges du lac Kathleen ou du lac Louise, selon la distance que nous désirions parcourir. Lorsque complété dans son entièreté, ce sentier fait 85 kilomètres et prend de 4 à 6 jours à parcourir. Il suivait auparavant les berges du lac Kathleen avant d’aller rejoindre le col Dalton et les prés Cottonwood. Aujourd’hui, il parcourt plutôt les montagnes qui bordent le lac, faisant de lui un chemin avec plusieurs ascensions, descentes et traverses de ruisseaux de dégel asséchés.

Les «ruisseaux» de Kluane

Une des « caractéristiques » des sentiers du parc national de Kluane semble être la traversée de ruisseaux. Attention ! Ruisseau ici ne signifie pas la grosseur du cours d’eau, mais bien son affluent. Les ponts se font donc rares et les randonneurs qui décident de s’aventurer sur ce sentier, soit en partie ou dans son entièreté, doivent être prêts à traverser des ruisseaux à gué.

Le sentier Cottonwood : les hauts et les bas

Nous avons donc décidé de parcourir une partie de la trail Cottonwood. Nous nous sommes donc arrêtés au premier emplacement de camping désigné sur la carte, soit à 14 kilomètres après le début du sentier et 4 kilomètres avant le parfois-infranchissable-ruisseau Victoria. Les conseillers au centre d’information nous avaient fourni une (bien utile) description du sentier.  Encore une fois, attention ! Les bornes kilométriques ne sont pas nécessairement indiquées.

Quelques petites difficultés

Afin d’accéder au camping où nous nous sommes arrêtés, vous ne devez pas traverser le ruisseau sans nom. Lors de votre descente près de la deuxième péninsule du lac Kathleen, vous verrez un panneau qui interdit le passage des motoneiges sur le sentier. Ne dépassez pas ce panneau. Vous apercevrez un petit sentier qui mène sur la berge une dizaine de mètres avant. Empruntez ce sentier et trouvez-vous un bel emplacement sur la berge pour y passer la nuit (vous pouvez lire ici un rappel intéressant en ce qui concerne les ours).

Sentier cottonwood.

Julie profitant du soleil matinal tout près de notre emplacement de camping.

S’il est possible que nous semblions peu emballés par ce sentier, c’est tout simplement parce qu’il a nous été vendu comme un sentir facile, relativement assez plat, avec un ou deux éboulis à franchir. Ce qui n’a pas été (du tout) le cas. Les sentiers sont remplis de grosses racines d’arbres et le sol est relativement mou. Je déconseille fortement ce sentir un lendemain d’averses. Le sentier serait glissant, voire dangereux. Il y a plusieurs éboulis à traverser, ce qui est peut facilement ralentir votre cadence habituelle. Sans compter, qu’en l’absence d’ombre et si vous ne les franchissez pas le matin, il fait (vraiment) chaud.

Sentier Cottonwood, Parc National de Kluane

Les feux sont permis à Kluane, tant et aussi longtemps qu’ils sont effectués de façon sécuritaire.

La beauté du sentier

Attendez. N’arrêtez pas votre lecture. Nous avons peut-être commencé par des côtés un peu plus négatifs, mais il y a une belle carotte au bout du baton.Nous avons parcouru ce sentier alors que plusieurs fleurs décoraient la forêt. Plusieurs ruisseaux de dégel se sont transformés en coulées de fleurs : épilobes (en épi et à feuilles larges), pulsatilles , jacinthes des bois et beaucoup de dryades à feuilles entières.

Sentier cottonwood

Des dryades à perte de vue ! Crédit : Julie Bernard

Nous avons fait un feu sur la berge, avec les montagnes Dezadeash en arrière-plan. Nous nous sommes endormi avec le bruit du ruisseau sans nom qui coulait doucement dans le lac Kathleen (ce qui a dû avoir un effet positif sur notre sommeil à voir l’heure à laquelle nous nous sommes réveillés le lendemain). Pour toutes ces raisons, ce sentier vaut la peine d’être fait.

La suite

Nous nous dirigerons donc vers notre première longue randonnée du périple : le sentier Ä’äy Chù Ouest. Nous vous conterons nos aventures sur cette randonnée dans notre prochain billet!

Ces articles pourraient vous intéresser

No Comments

Leave a Reply